Faire une école de commerce quand on a 27 ans

école de commerce

À 27 ans, on peut avoir envie d’intégrer une école de commerce pour suivre sa passion ou avoir un diplôme pour exercer dans le secteur commercial. Pour ceux qui se posent la question, oui, il est tout à fait possible d’intégrer une école de commerce quand on a 27 ans. Les admissions parallèles sont la solution qui marche aujourd’hui. 

Comprendre les admissions parallèles 

Les admissions parallèles sont une solution mise en place dans de nombreuses écoles de commerces afin de diversifier le profil des étudiants. Elles offrent à tous types de personne, la possibilité d’intégrer une école de commerce à un âge avancé. Cependant, l’âge pour une admission dans une école de commerce est souvent limité. Elle peut aller de 27 jusqu’à 30 ans. Quand on a 27 ans, on a donc de fortes chances de pouvoir intégrer une école de commerce. Les admissions parallèles sont réservées à certains profils et il faut passer un concours pour montrer aux écoles qu’on répond à l’un de ceux-ci. Les profils qui réussissent à intégrer une école de commerce grâce aux admissions parallèles sont très variés et nombreux. Il faut donc s’assurer que l’on répond à l’un de ces profils et se préparer avant de se lancer.

Les différents profils pour les admissions parallèles 

Pour passer le concours des admissions parallèles, il faut avoir un niveau bac+2 au minimum. Il existe différents types de concours d’admissions parallèles. On dénombre ainsi le concours Passerelle 1, Passerelle 2, Ecricome Tremplin 1, et le concours CAD. Les critères pour ces concours sont différents les uns des autres. Pour passer le concours Passerelle 1 par exemple, le niveau bac+2 suffit, tandis que, pour le concours CAD, les candidats avec un niveau bac+5 ont plus de chances de réussite. Le concours Ecricome Tremplin 1 accepte les niveaux DUT et licences, mais le concours est plus sélectif et exigeant que les concours Passerelle 1 et 2. Ce dernier concours n’est accessible qu’à partir du niveau bac+3. Avant de s’inscrire pour l’un ou l’autre de ces concours, il faut donc prendre en compte son niveau d’étude, mais aussi l’école que l’on veut intégrer. Les écoles de commerces pour lesquels on peut être admis pour un concours Passerelle sont en effet très différentes de ceux qu’on peut intégrer pour un concours CAD. Mais tous les concours ont en commun le type d’épreuves qu’il faut passer. Si vous jugez votre niveau insatisfaisant pour passer le concours, vous pouvez faire appel à une prépa intensive.

Les épreuves des concours d’admissions parallèles

Pour avoir ses chances d’intégrer une école de commerce à 27 ans à travers les admissions parallèles, il faut avoir des connaissances assez poussées dans certains domaines. Les chiffres ont démontré que les titulaires de bac général s’en sortaient mieux que les titulaires de bac pro. Ce sont surtout les titulaires de bac+ dans les filières économiques et commerciales qui réussissent le plus. Mais d’autres filières telles que le droit, les sciences, la communication, et l’ingénierie se défendent bien et font de la concurrence aux deux premières.
Les raisons qui expliquent les taux de réussites importants dans ces filières sont les épreuves proposées lors du concours. Ce sont des épreuves de culture générale, de maths niveau 3e, et de langues qu’il faut réussir. Pour y parvenir, suivre les actualités et avoir un très bon niveau en anglais et dans une autre langue que le français sont ainsi des atouts. Mais des tests de personnalité et de motivation font aussi partie des épreuves. Le candidat doit montrer qu’il parle aussi bien le français qu’il l’écrit. Il doit également expliquer pourquoi il veut intégrer une école de commerce et montrer qu’il sait se vendre. Un bon candidat doit par ailleurs montrer sa capacité d’analyse et de synthèse en faisant une synthèse de certains documents qui lui sont remis. Sa capacité à s’adapter et à réagir rapidement sera aussi éprouvée.

Pour intégrer une école de commerce quand on a 27 ans, il faut passer par les admissions parallèles et avoir certaines connaissances et aptitudes. Mais ces admissions sont une grande opportunité dont bon nombre d’étudiants en commerce ont pu bénéficier.