Suivre une formation pour devenir chauffeur de taxi

formation devenir chauffeur de taxi

En France, la profession de chauffeur de taxi est régie par des règlementations spécifiques. Pour exercer ce métier, plusieurs clauses sont à respecter y compris l’obligation de suivre une formation. Si vous rêvez tant de devenir chauffeur de taxi, soyez au courant des conditions à remplir pour exercer cette profession.

Le certificat de capacité professionnelle

Pour devenir chauffeur de taxi, il est impératif d’avoir un certificat de capacité professionnelle de conducteur de taxi (CCPCT). Cette attestation s’acquiert par le biais d’un examen. Des sessions annuelles ont lieu au niveau de chaque département. Pour s’inscrire au concours, les candidats doivent remplir certaines conditions, à savoir l’obtention d’un permis de conduire de catégorie B en cours de validité avec nombre maximum de points non affectés par le délai probatoire, l’aptitude à exercer le métier (confirmée par un médecin agréé) et la crédibilité du casier judiciaire bulletin n°2 (absence de condamnations incompatibles avec l’exercice de la profession). À part ces conditions, chaque candidat doit aussi réunir certaines pièces pour participer à l’examen. Les dossiers à fournir sont une demande d’inscription à l’examen, une copie de la carte nationale d’identité ou du passeport en cours de validité, une copie du permis B, un justificatif de domicile de moins de 3 mois, une photo d’identité récente, une signature du candidat, un justificatif du paiement des droits d’examen et une autorisation de travail pour les étrangers ressortissants d’un pays non membre de l’Union Européenne. Les candidats qui ont été reconnus admissibles depuis moins de 3 ans doivent présenter une attestation de réussite à l’épreuve d’admissibilité. Pour d’autres infos, consultez slota.net/.

Formation à suivre

Pour devenir chauffeur de taxi, il est recommandé de suivre une formation préalable afin de réussir l’examen pour l’obtention du CCPCT. Pour cela, les candidats ont la possibilité d’intégrer un centre agréé privé. Il est à noter que le concours comprend une partie théorique et un module pratique. Dans un premier temps, les candidats passeront une épreuve sur le Code de la route, la règlementation relative au métier de taxi, la sécurité routière et la connaissance géographique du département où l’on passe la certification. La partie pratique est un test de conduite. Il est à noter que le coût d’inscription à l’examen pour devenir taxi est de 195€.

Situation du métier

La plupart des chauffeurs de taxi sont artisans (notant que les statuts de salarié et de locataire permettent aussi d’exercer la profession). Ce métier est loin d’atteindre sa saturation et plusieurs candidats en sont, d’ailleurs, intéressés. Cela s’explique sans doute par l’indépendance dont bénéficie le chauffeur. Toutefois, l’obtention d’une licence taxi est assez difficile. En termes de rémunération, un chauffeur de taxi débutant gagne en moyenne 1 400€ par mois. Ce chiffre peut progresser au fil du temps en devenant expérimenté. En plus de l’obtention du CCPCT, certaines qualités comme le sens de la courtoisie, la bonne capacité physique, l’aptitude à travailler à des heures décalées et la connaissance du département ou de la ville où l’on exerce son activité. La maîtrise de l’anglais et d’autres langues étrangères sont des atouts pour transporter des étrangers.