Suivre des stages et des formations en horlogerie

école de commerce
Faire une école de commerce quand on a 27 ans
septembre 14, 2018
ecole de commerce post bac
Comment faire pour intégrer une école de commerce post-bac ?
octobre 25, 2018
formations en horlogerie

De nos jours, il est important de se former pour faire le métier qui nous plait. Depuis quelques années, les formations se sont diversifiées et surtout spécifiées. Ces formations sont proposées par Pôle emploi ou par des organismes privés, faisant ainsi grimper la concurrence. Dans le domaine de l’artisanat, un bon artisan est un artisan reconnu mais surtout dont la formation est reconnu. Ce sont des métier qui reviennent beaucoup. Il y a des professionnels mais avant tout des clients. Le savoir-faire a le vent en poupe. Devenir horloger ? Pourquoi pas. Mais cela ne s’improvise pas. Il faut prendre des cours d’horloger, faire des stages dans le secteur de l’horlogerie et avoir de nombreuses connaissances, outre le monde de la montre et du mouvement mécanique.

Qu’est-ce qu’un horloger ou une horlogère ?

Les horloges et les pendules sont des mécanismes fragiles. Ce sont parfois des objets de famille. Alors, quand des clients les mettent dans les mains d’un horloger ou d’une horlogère, ils attendent de lui ou d’elle un traitement particulier. Les mécanismes sont parfois très anciens, très abîmés. Rien ne doit arrêter l’horloger ou l’horlogère. C’est un artisan, un technicien qui s’occupe du montage, la réparation et le réglage des horloges, des pendules. Ce sont des objets du quotidien qui étaient souvent chez nos grands parents mais qui reviennent dans nos foyers. Ce sont des mécanismes fragiles. Les horloges ont des circuits électriques aujourd’hui. Être horloger c’est être mécanicien, électronicien et artiste. Pour cela, il faut effectuer une formation (chez Objectif Horlogerie par exemple).

De multiples compétences à acquérir pour devenir horloger

Il a de grandes connaissances sur ces objets, connaissances qui réactualise très souvent afin d’apporter le soin nécessaire aux horloges en tout genre. Il sait quels métaux et alliages utiliser. Il sait utiliser les outils de mesure et de contrôle pour localiser la panne de façon précise et apporter une réponse précise également. Il faut donc une grande habilité manuelle. C’est un travail de précision. L’horloger et l’horlogère sont des personnes patientes, calmes et minutieuses. Les travaux à effectuer peuvent prendre beaucoup de temps. Il travaille avec des instruments d’optique à la pointe, qu’il faut, encore une fois, savoir manipuler. Pour cela, il faut suivre des cours d’horloger et effectuer des stages, pour plus d’infos sur la formation Objectif Horlogerie, cliquez ici.

Les cours d’horlogerie : une obligation pour devenir horloger

Il existe des formations d’horlogerie qu’il est nécessaire de suivre. Le CAP horlogerie est le plus connu. Le diplôme se prépare en deux ans et ne nécessite pas d’avoir le bac. En ce qui concerne les formations niveau bac, le FCIL horloger spécialisation montres à complication se prépare à partir du niveau 1. Certains lycées comme le lycée Diderot à Paris ou le lycée Jean Jaures à Rennes, propose un DMA horlogerie. La fondation de la Haute horlogerie en Suisse propose elle aussi des formations. Le mouvement mécanique n’aura plus de secret pour vous après avoir suivi des cours d’horloger. En formation à l’adulte, pour ceux et celle qui sont déjà en activité, le CQP, le certificat de qualification professionnelles) horloger -rhabilleur est la formation idéale. Le CQP montres à complications permet de se spécialiser davantage. Pour une reconversion professionnelle, le métier d’horloger est idéal. Il faut se rapprocher d’un conseiller ou d’une conseillère pôle emploi afin de savoir si ce métier est vraiment fait pour vous, où se trouve le lieu de formation le plus proche et si cette formation est compatible avec votre vie de tous les jours (en activité ou pas, avec des enfants, à distance, en présentiel…) C’est un métier qui demande de l’implication pour développer des compétences rapidement.

Et après ?

Une fois le diplôme en mains et quelques années d’expérience, pourquoi ne pas se spécialiser encore plus ? Certains horlogers et horlogères sont des spécialistes dans la réparation d’objets anciens ou de collection. Pourquoi ne pas ouvrir sa propre affaire ? Il est important de faire des stages, de voir les professionnels à l’œuvre. Certains d’entre eux peuvent vous faire utiliser leurs outils afin que vous commenciez à vous familiarisez avec. C’est essentiel pour comprendre le métier. Les grandes maisons du luxe, française ou suisse, propose ce genre de stage. Si vous ne souhaitez pas monter une affaire, votre CV doit être imposant. Les lieux de stages, les notes obtenues au cours des formations suivies sont importants. Si au contraire, vous vous lancez dans votre affaire, vos lieux de stages et de formation sont aussi votre carte de visite. La diversification de vos compétences est la clef de votre réussite. C’est un métier qui ne peut se faire sans passion. Tout comme tout métier de l’artisanat, c’est un métier qui prend du temps : du temps pour acquérir les compétences nécessaires mais aussi du temps que vous êtes reconnu comme professionnel. Un très beau métier qui a de l’avenir.