Seniors : 5 conseils pour retrouver du travail

e-learning
Quelles différences entre e-learning et blended learning ?
juin 10, 2021
drones
Comment devenir pilote de drones professionnel ?
juillet 10, 2021
Seniors

Les demandeurs d’emploi qui atteignent l’âge de 50 ans ont souvent du mal à trouver du travail. Pourtant, décrocher un contrat à durée indéterminée est toujours possible et faisable pour les seniors, bien qu’une telle investigation soit un véritable challenge actuellement. Les entreprises sont parfois frileuses quant à l’idée d’embaucher des personnes qui commencent à prendre de l’âge de peur de nuire au dynamisme de leur équipe. La société actuelle considère que cette catégorie d’individus manque d’ambition et d’énergie et qu’elle ne peut pas s’adapter aux besoins du milieu professionnel qui tend progressivement vers la digitalisation. Les quelques conseils mis en avant ici sont fournis pour aider les seniors à trouver rapidement du travail.

Rétrospection et bilan des compétences

Chaque personne a sa manière d’appréhender la situation, mais la meilleure façon d’être et d’agir est de toujours rester positive ainsi que de revoir ses attentes et ses objectifs. Les juniors sont des concurrents redoutables sur le marché de l’emploi, raison pour laquelle avoir de la patience et savoir rebondir est souvent nécessaire. Toutes les dispositions pour mettre la chance de son côté sont à prendre, comme le fait de mettre à jour ses compétences en suivant des cours au sein d’un centre de formation en ligne par exemple. L’analyse de ses savoir-faire par rapport aux besoins actuels des entreprises permet d’avoir un aperçu du profil qui séduit les recruteurs.

La connaissance, voire la maîtrise, des outils informatiques fait toujours partie des critères de sélection. Les seniors ne sont pas forcément accrochés à ce domaine, dans ce cas, une formation en Word en ligne est impérative pour maîtriser ce software. Pareillement pour la formation en Excel en ligne puisque ces outils font partie des bases que tout employé doit savoir manipuler pour évoluer dans le domaine professionnel. L’utilisation des projecteurs et des slides est légion lors des réunions et des conférences. Suivre une formation en Powerpoint en ligne permet de maîtriser la création et l’utilisation de ces diapositives. Tout en cherchant du travail, les personnes âgées peuvent parallèlement suivre des formations professionnelles dans les domaines qui les intéressent et enrichir leur compétence. Cette initiative leur permet d’élargir leur champ de recherche d’emploi. Ces formations peuvent être effectuées auprès de pôle emploi. L’autre cas récurrent qui se présente est le fait de surclasser les cadres âgés. Les entreprises lésinent sur leur recrutement de peur de payer cher leurs expériences. Cette catégorie professionnelle est souvent mise dans les classes des personnes qui prétendent à des salaires trop élevés.

Un CV à jour et adapté au poste visé

Les seniors qui ont travaillé depuis des années dans la même structure n’ont certainement pas l’habitude de se retrouver face à un recruteur, et encore moins de rédiger un CV dans l’air du temps. Le style chronologique qui date de depuis longtemps n’accroche plus vraiment. Le CV et la lettre de motivation doivent convenir à chaque emploi auquel la personne postule. Les atouts sont à mettre en exergue dans le CV pour pouvoir captiver l’attention du recruteur, en vue d’un entretien. Leurs expériences constituent l’un des principaux atouts des seniors. Elles sont à mettre en avant pour que le recruteur puisse évaluer leur importance. Des faits et des résultats concrets peuvent être cités. En mettant ces expériences au bénéfice de l’entreprise, cette dernière doit ressentir qu’elle gagne en embauchant la personne.

Les missions et les résultats obtenus en exerçant les postes significatifs sont à détailler. Les différents parcours relatifs à l’emploi visé doivent être bien relatés. Les acquis et les savoir-faire doivent être valorisés également. Cependant, le postulant ne doit pas rester sur ses antécédents. Le fait de détenir un compte personnel de formation s’avère être un point positif, dans la mesure où ceci démontre que le senior est prêt à apprendre davantage pour mettre à jour ses compétences et pour être opérationnel en tout point. Les diplômes et les certifications confirment les parcours suivis pour avoir les savoir-faire mis en avant. Les compétences par rapport au poste visé sont à détailler. Le recruteur doit être conscient de la valeur ajoutée que représente le postulant.

Le savoir-être est aussi important puisque le senior va intégrer une équipe. Les personnes qui font preuve de compétences comportementales sont automatiquement éligibles puisque ce sont les perles rares tant recherchées lors d’une embauche. Les aptitudes interpersonnelles, les caractères, les capacités de communication, l’intelligence relationnelle et la facilité d’adaptation sont aussi des atouts.

Les points à éviter

Certaines erreurs récurrentes sont à éviter absolument pour ne pas entacher le CV.

  • L’âge n’a pas à être mentionné dans ce document puisque le postulant n’est pas obligé de l’y inscrire.
  • Les compétences sont certes à mettre en avant, mais certains qualificatifs sont à éviter, entre autres, persévérant et réactif.
  • Les intitulés de certains postes ont changé depuis des années. Le mieux est de mettre le nouveau pour ne pas tomber dans le désuet, tout en prenant soin de mettre l’ancien entre parenthèses.

Savoir se vendre

Trop de confiance en soi peut nuire puisque certaines personnes âgées pensent que leurs expériences suffisent pour les rendre éligibles à un emploi. Tout postulant doit savoir se vendre pour prétendre au poste vacant. Certains professionnels œuvrant dans ce domaine peuvent accompagner les seniors qui désirent avoir de l’aide sur ce sujet. Ce marketing de soi est utilisé lors de la rédaction de la lettre de motivation.

Avoir une identité digitale

Après la consultation du CV et de la lettre de motivation, certains recruteurs souhaitent en savoir davantage sur le postulant avant de le convoquer pour un entretien. Le fait de détenir un compte professionnel sur les principaux réseaux sociaux de l’emploi leur permet de se projeter un peu sur la vie réelle de l’intéressé. Posséder un compte LinkedIn s’avère incontournable dans ce cas de figure.